« Va dans le coin »,
« Va réfléchir dans le couloir »,
« Tu es méchant-e ! »,
« On n’en est pas mort  »,
« Tais-toi, c’est moi qui décide »...

Depuis quelques temps, un nouveau terme s’insinue dans le vocabulaire de l’éducation : les violences éduca-tives ordinaires (VEO). Mais qu’est-ce que c’est au juste ? Ces violences, qu’elles soient physiques, psychologiques ou verbales sont dites ordinaires parce qu’elles sont communément admises, partagées voire encouragées pour leur rôle « éducatif » supposé. Ces agisse-ments placent l’adulte et l’enfant dans un rapport de force auquel l’enfant peut difficilement se soustraire.