Le sens d’accompagner est souvent détourné, dévoyé pour donner l’illusion d’une démarche ouverte plaçant la personne au cœur du dispositif, alors qu’elle est bien souvent plutôt objet que sujet... Pour « l’accompagnement des chômeurs », ou encore les « accompagnateurs de train », il s’agit plus dans les 2 cas plus d’une opération de contrôle, d’intégration et de normalisation qu’une opération de soutien des personnes, n’en déplaise aux chemins de fer ou aux caisses de la sécurité sociale. Accompagner serait, dans ce cas, la version soft et aseptisée des volontés des autres sur le sujet, renforçant par voie de conséquence sa position d’objet.Accompagner devrait se défaire de toute intention aliénante à l’égard des accompagné-e-s...Cela devrait plus agir au titre de révélateur, un peu comme l’arroseur patient d’une terre dont on est convaincu qu’elle est fertile...Nous tenterons de décliner, au travers des articles de ce numéro de CEMEAction, différentes dimensions de l’accompagnement, déclinées dans le champ de l’éducation, au travers de repères théoriques et d’expériences concrètes.


L’Éducation Nouvelle en Mouvement

Réflexions, questions & mises en perspective

« Accompagner »
Décembre 2013


CEMEACTION - Accompagner