Ce mois de mars 2020 aura été bien particulier. Le confinement instauré dans de nombreux pays européens n’est pas sans conséquence sur l’école. Cette situation nouvelle a engendré un recours massif au numérique. Alors que, depuis des années, on nous vante l’usage du numérique sans que cela ne vienne chambouler l’école, ces dernières semaines, on a assisté à une véritable explosion de son utilisation dans nos pratiques. Parfois, avec certains bénéfices, mais surtout avec beaucoup de constats alarmants d’une pression maximale sur chaque enfant, chaque jeune et chaque enseignant-e.