À l’école ou ailleurs, lorsque l’on aborde la question des droits de l’enfant, surgit dans les secondes qui suivent, celle de leurs devoirs. Un peu comme si ces deux notions s’opposaient ou comme si l’une faisait en sorte de mériter l’autre. On peut souvent entendre cette phrase : «  On parlera de leurs droits quand ils remplieront leurs devoirs  ».