Nos choix pour l’Education

Les CEMÉA sont un mouvement international d’Éducation Nouvelle.
Les CEMÉA sont imprégnés de valeurs humanistes et de pratiques éducatives.
Les CEMÉA se positionnent vis à vis des sociétés dans lesquelles ils évoluent.

Laisser le temps à l’enfance

Dans tous les temps, face aux surstimulations, surinformations, surinvestissements... Les CEMÉA insistent pour laisser le temps à l’enfance.

Pour nous, chaque enfant est avant tout... un enfant. Tous nos centres de vacances sont centrés sur les enfants et ce qu’ils vivent au présent. Il ne s’agit pas de former de futurs adultes mais bien de faire vivre des temps de vacances et de rompre avec toutes les formes de pression qui s’exercent sur eux au quotidien. Pas de programme d’activités ficelés visant des objectifs d’apprentissages à atteindre, pas de thématiques enfermant l’imaginaire des enfants au profit de celui des adultes, pas de performance attendue ni de compétition accrue... A cela nous préférons répondre aux besoins des enfants et prendre en compte leurs rythmes, faire naître et soutenir des désirs ou des projets. Ainsi, chaque journée est évaluée le soir en équipe avant de préparer la journée suivante. C’est à cette condition que nous garantissons une propositions d’activités répondant aux besoins et désirs qui se manifestent au sein du groupe.

"L’éducateur n’est pas tenu de prendre la responsabilité de l’avenir éloigné d’un enfant, mais il est entièrement responsable de son présent. Je sais que cette idée sera source de malentendus. L’opinion générale affirme l’inverse ; si elle est sincère, cette opinion est selon moi erronée. Mais est-elle sincère ? Cela ressemble bien à un mensonge. (...) Il est plus commode de négliger le présent d’un enfant au nom de lendemains radieux." Janusz Korczak

Des besoins à reconnaître chez l’enfant

L’histoire des colonies de vacances repose sur le constat que la vie quotidienne bouleverse les rythmes physiologique des enfants. Ils sont soumis à toutes sortes de pressions principalement sociales et scolaires liées à la performances et au temps : il faut se dépêcher le matin, le midi, le soir, il faut réussir à l’école ; il faut enchaîner les activités extrascolaires et en même temps faire ses devoirs... Ainsi les colonies se sont installées plutôt dans des milieux ruraux et naturels (mer, montagne et forêt) plutôt qu’urbain afin de favoriser la rupture avec ces pressions. L’occasion de se retrouver hors du temps, dans un milieu à explorer avec un corps à redécouvrir et une vie sociale différente à expérimenter.

Encore aujourd’hui, nos centres de vacances et surtout nos séjours doivent permettre de :

- retrouver un rythme personnel équilibré : le lever et le déjeuner sont individualisés sur une tranche horaire plutôt que tous en même temps ; les enfants sont invités à se reposer s’ils sont fatigués ; des temps d’activités calmes alternent avec des périodes plus intenses ; les plus jeunes pourront faire la sieste s’ils en ont besoin...

- vivre physiquement : les jeux, les rondes, les chants, les activités manuelles et autres ballades redonnent de la place au corps et à la voix quand ceux-ci sont délaissés voire réprimés dans les situations scolaires et sociales habituelles. Les propositions faites invitent également à se déconnecter (tablettes, gsm) pour vivre pleinement le moment présent...

- se découvrir : expérimenter telle ou telle activité nouvelle pour soi, être confronté à des environnements nouveaux, quitter (pour un temps) ses habitudes invite à des expériences et apprentissages nouveaux.

- prendre le temps : de manger ensemble, de digérer, de se promener, d’aller au bout de son atelier plutôt que courir après son temps et le remplir de choses à faire. En faire peut-être moins, mais le faire mieux, en profiter plus…

- vivre ensemble : Vivre des activités avec les autres enfants permet de les découvrir sous plusieurs angles, de discuter ensemble et donner son avis, de nouer des relation. Les petits groupes de vie facilitent la rencontre de l’autre sous l’oeil bienveillant des animateurs-animatrices. La coopération et la négociation y sont d’avantage favorisées que la compétition.

Un centre de vacances aux CEMÉA, c’est concrètement


  • des lieux aménagés de manière agréable et fonctionnelle ;
  • une table à matériel accessible, un coin doux, une bibliothèque, des jeux de société, des jouets pour susciter l’activité autonome ;
  • des groupes de vie d’enfants pour donner de la place à chacun ;
  • des services à la collectivité pour donner à chacun des responsabilités au sein du groupe ;
  • des activités à options, des choix possibles pour s’affirmer, décider… ;
  • des chants, des jeux, des rondes, des activités manuelles à vivre ;
  • des projets d’enfants à mener, des envies à faire naître, à concrétiser pour leur donner de l’importance ;
  • des espaces de parole pour questionner, négocier, construire, évaluer ensemble ;
  • des temps personnels, des temps d’activités pour prendre en compte les rythmes de chacun ;
  • des réunions d’équipes pour préparer, réaliser et évaluer les animations ;
  • ...

Des principes d’actions, des options pédagogiques

Chacun-e a le désir et les possibilités de se développer, de se transformer :
Dès la naissance, le nourisson et ensuite le jeune enfant manifestent un profond désir de grandir, de découvrir et d’exercer une action sur leur environnement. Ce désir est le moteur de nombreux apprentissages corporels puis cognitifs, mais il peut s’essouffler... En travaillant au départ des envies, intérêts, capacités et besoins des enfants, nous voulons nourrir ce désir d’autonomie et de pouvoir d’action : cela passe pour nous, par l’écoute attentive des besoins et projets, par un éveil à la curiosité et un soutien permanent à l’expression.

L’Éducation est une, elle s’adresse à tous et est de tous les instants :
Pour nous chaque moment est important et source d’apprentissages divers. Si chaque activité est pensée et soignée, nous ne négligeons pas non plus tous ces moments de la vie quotidienne si importants pour les enfants : du lever à son rythme en passant par les moments de repas et de sieste pour les plus jeunes et des temps personnels où chaque enfant pourra choisir ce qu’il fait et avec qui... Il s’agit d’expérimenter l’autonomie, la vie collective et la participation dans le groupe tout autant que des chants, des ateliers, des jeux... Ainsi les enfants prennent des responsabilités au travers des services à la collectivité, du nettoyage de leur table de repas, du rangement des ateliers. Ils vivent l’autonomie aux travers des activités à options où ils ont à poser des choix personnels. Ils négocient autour des propositions faites à leur groupe de vie...

L’activité est la base de la formation personnelle et de l’acquisition de la culture, l’expérience personnelle en est un facteur indispensable :
C’est en agissant que l’enfant construit des réponses adaptées à ses besoins et développe ses potentialités. Tout au long de la vie et particulièrement dans l’enfance l’agir est indispensable à la mise en réseaux des milliards de neurones de notre cerveau et dynamise nos facultés. La main apparaît comme l’instrument premier du développement de l’intelligence.
Faire l’expérience, c’est comprendre avec son corps et ses sensations autant qu’avec son esprit. Le passage par l’expérience personnelle, concrète et sensorielle est donc indispensable avant (pendant et après) l’abstraction permanente des savoirs que propose l’école.

Le milieu est primordial dans le développement de la personne :
Le milieu (humain, matériel et physique) nous apparaît tant comme facteur influençant que comme terrain d’expérimentation et d’action à s’approprier et transformer. Notre première action consistera donc à enrichir ce milieu en l’aménageant pour répondre aux besoins des enfants : une table à matériel accessible facilitant son utilisation autonome et le rangement, un coin doux pour le repos et la flânerie, des jeux de société et jouets, une bibliothèque... Tout cela permettant de multiples activités organisées ou spontanées. Par la suite, nous irons à la rencontre du milieu au travers des activités (jeux dans les bois, jeux de pistes en ville ou courses au magasin du coin afin de préparer de bons petits plats...). Se rendre capable d’agir sur son milieu suppose avant tout de s’y familiariser et de le comprendre.

L’action est menée en contact étroit et permanent avec la réalité :
Nous ne programmons pas nos semaines d’animation à l’avance. Chaque proposition de journée se construit au regard des réalités du groupe d’enfants et des individus qui le composent afin que nos propositions leur soient adaptées. Nous tenons compte des âges, des capacités, des besoins et de la place de chaque enfant dans le groupe. La réalité, c’est aussi ce que les enfants vont transformer en devenant acteurs de leurs temps de vacances et pas simplement consommateurs d’activités. C’est l’impact de leur présence et de leur action dans un milieu donné. C’est enfin la réalité de leurs vécus et de leurs expressions.

Tout être a droit à notre respect et nos égards sans distinction d’âge, d’origine, de conviction, de culture, de situation sociale :
Notre mouvement est résolument laïc s’opposant donc à toute forme de discrimination ou d’exclusion et affirmant un principe de liberté de conscience. Il s’agit donc de refuser toute forme d’enfermement des individus et de promouvoir l’acceptation de la différence et le vivre ensemble sans pour autant légitimer la fermeture et le repli au nom de cette même différence.

Un projet, une équipe
Notre projet est ambitieux et nécessite des équipes d’animation un accord fort avec celui-ci ainsi qu’un souci permanent du bien-être de l’enfant. Nous considérons chaque enfant comme une personne à part entière compétente en bien des domaines avec une histoire singulière et ce dès le plus jeune âge. Nous avons donc à coeur d’écouter plutôt que dire, de proposer plutôt qu’imposer, d’accompagner et soutenir plutôt que faire à la place...



Enregistrer au format PDF flux RSS
Recherche
Notre actualité
Connexion
Créer un compte
Facebook
Abonnement
Recevoir la lettre d'infos
Mais aussi...



Copyright 2014 - © CEMEA | Tous droits réservés

réalisé par Vertige