Midi approche. La sonnerie va retentir, les estomacs grondent, les jambes s’impatientent d’être en mouvement, les effluves des repas chauds chatouillent les narines. Après une matinée de travail et d’intense concentration, cette pause de mi-journée est plus que la bienvenue ! Qui ne se réjouirait pas, après plusieurs heures passées sur sa chaise à faire chauffer ses méninges, de pouvoir se (re)poser, discuter et partager un repas avec ses copains et copines ? Et pourtant, cette perspective semble loin de la réalité de beaucoup d’enfants. Une enquête de l’Observatoire de l’Enfance, de la Jeunesse et de l’Aide à la Jeunesse de juillet 2020 s’est penchée sur l’organisation de la pause méridienne dans les écoles en interrogeant 1000 enfants tous réseaux confondus à ce sujet. Les constats sont assez alarmants. La moitié des enfants déclarent devoir se taire pendant le repas, 1 enfant sur 5 n’a pas assez de temps pour manger, un quart se dit dérangé par le bruit, un tiers révèle ne pas pouvoir se rendre aux toilettes pendant le repas, 1 sur 3 exprime être obligé de terminer son repas...



Vous avez la possibilité de recevoir la Chronique École tous les mois dans votre boîte mail, pour cela il suffit d’écrire à ecole cemea.be.