Depuis la mi-mars, pour les enfants et les jeunes, l’école s’est arrêtée. Ou à tout le moins, s’est ralentie en invitant travaux et visioconférences dans les foyers. Les apprentissages et, surtout, les relations sociales se sont ou interrompues ou ont été réduites à la sphère familiale. C’est un vrai bouleversement  ! Et s’il paraît que l’importance des choses se mesure à leur absence, force est de constater que l’école occupe une place centrale dans le quotidien des enfants, des adolescent-e-s pour y apprendre, pour y retrouver ses copains, ses copines, pour se construire et grandir ensemble.

Déconfinement oblige, des parents se voient contraint-e-s de retourner au travail : l’économie doit reprendre, le pays doit tourner  ! Les écoles rouvrent donc, progressivement et partiellement, ce qui sera aussi une excellente occasion de préparer la rentrée de septembre prochain, qui elle, concernera normalement l’ensemble des enfants, mais que l’on annonce déjà perturbée.
Ainsi, pendant 6 semaines, de nouvelles organisations seront testées, des ajustements opérés afin de s’adapter au mieux à un retour plus massif des enfants et des jeunes. Pour toutes ces raisons, la reprise du chemin de l’école est donc la bienvenue, voire attendue.



Vous avez la possibilité de recevoir la Chronique École tous les mois dans votre boîte mail, pour cela il suffit d’écrire à ecole cemea.be.