2020 restera une année exceptionnelle à plus d’un titre ! La Covid-19 aura provoqué, outre le confinement, la réquisition d’hôtels pour les sans- abris, la reconnaissance du travail de celles et ceux qui se trouvent « en première ligne », la suppression des examens et épreuves certificatives de fin d’année scolaire... Les Chroniques École aussi auront été bousculées.

Depuis avril 2017, mensuellement, celles-ci s’inspirent de « phrases de salles des profs » glanées de-ci de-là. Les « salles de profs » désertées depuis le 15 mars nous ont imposé de nous emparer d’autres mots ! Lors de l’émission CQFD de la RTBF du 15 mai dernier /2 , une phrase prononcée par notre ministre socialiste de l’Éducation, Caroline Désir, a retenu notre attention. Interrogée à propos de cettefin d’année scolaire rocambolesque et face à l’inquiétude concernant les examens de fin d’année, la ministre déclarait que la décision du Gouvernement était de « faire confiance aux conseils de classe, et donc aux enseignant-e-s qui connaissent le mieux leurs élèves ». Toutes les épreuves externes certificatives telles que le CEB, CE1D et autres CESS étaient annulées ainsi que toutes les sessions d’examens. Dans une précédente intervention, la ministre précisait que c’était une occasion de « récupérer du temps pour les apprentissages » vu l’absence de nouvelle matière dans ce temps d’école en confinement.

1/ Caroline Désir, Ministre de l’Éducation en Fédération Wallonie-Bruxelles.
2/ CQFD, Ce Qui Fait Débat, La Première 

Source image : Siora Photography on Unsplash