Interroger la fonction de médiation culturelle dans une perspective émancipatrice

Éducation permanente

Cette formation s’adresse aux professionnel-le-s qui agissent dans les champs artistiques et socioculturels. Dates : 15, 16, 22 et 23 novembre 2021.

Informations

La formation « Interroger la fonction de médiation culturelle dans une perspective émancipatrice » se destine à un public d’artistes, d’opératrices-opérateurs culturel-le-s, de prendre du recul, croiser les regards, partager et questionner ses pratiques, d’en expérimenter de nouvelles, les analyser ensemble, puis réfléchir. Elle aura lieu en non-résidentiel pendant quatre jours en novembre 2021 à Bruxelles.

15, 16, 22, 23/11/2021

Heures de la formation : de 9 heures à 17 heures

La culture permet d’envisager notre rapport au monde au-delà de notre rationalité : nommer le monde, l’interroger et le contester, l’appréhender sur un mode sensible, le ressentir, s’autoriser à le transformer… Un usage essentiel de la culture à des fins d’émancipation individuelle et collective.

« L’absence de culture c’est l’absence de pensée ». Jaco Van Dormael

La formation proposera l’expérimentation de méthodes d’animation en Éducation permanente pour encadrer le dialogue que peut susciter la rencontre avec des propositions artistiques et culturelles. Comment verbaliser son vécu et ses émotions, et donner place à ce qui peut naître de leur partage dans un groupe quelle qu’en soit l’hétérogénéité (d’âge, de culture, de réalités sociales...). Comment rendre les participant-e-s actrices-acteurs de la vie culturelle au-delà d’une place de spectateur-trice-s, individuellement et collectivement. Des moments d’échanges permettront la réflexion sur la transposition de ces activités avec des publics divers.

La formation proposera de prendre du recul, croiser les regards, partager et questionner ses pratiques, d’en expérimenter de nouvelles, les analyser ensemble, puis réfléchir :

  • au rôle et à la posture de l’animateur-animatrice et à l’animation de groupes divers ou spécifiques ;
  • à la dynamique de groupe, collaboration (place de l’écoute, de la parole, de l’observation) ;
  • aux aménagements des espaces et des temps, au cadre à poser pour garantir que les espaces collectifs permettent l’existence et la participation de toutes et tous.

PUBLIC

Professionnel-le-s (artistes comme opérateur-trice-s culturel-le-s) qui agissent dans les champs artistiques et socioculturels et qui souhaitent clarifier des notions telles que Éducation populaire, démocratie culturelle, droits culturels, processus d’émancipation… développer ou renforcer des compétences en animation de groupes et s’outiller sur l’engagement de publics divers ou spécifiques.

OBJECTIFS

  • Réfléchir les enjeux de démocratisation et de démocratie culturelles, de l’expression individuelle et collective.
  • Aborder la construction de propositions d’animations qui placent le public comme acteurs et actrices culturel-le-s et non comme consommateur-trice-s de culture.
  • Repérer et identifier les questions interculturelles qui traversent les pratiques d’animation.
  • Réfléchir aux conditions qui permettent la confrontation à l’altérité.
 

Pour plus d’information, vous pouvez contacter les responsables du groupe Culture à culture cemea.be

 
Partager

Prix

121€


105€


étudiant-e ou demandeur-euse d’emploi

158€


organisme

Cela pourrait aussi vous intéresser...

Service d’Education Permanente

39 boîte 3, avenue de la Porte de Hal

1060 Bruxelles

education-permanente@cemea.be

02/543.05.90

02/543.05.99

Service Jeunesse

8, rue de Sluse

4000 Liège

service-jeunesse@cemea.be

04/253.08.40

04/254.02.23

Avec le soutien de