En 2018, nous préparons, avec des membres d’Éducation populaire, notre participation au Salon de l’Éducation. À ce moment-là, nous faisons le constat d’un récent retour d’intérêt pour les pédagogies actives actives, mais qui s’accompagne de nombreuses fausses idées. Quelques-unes fusent d’ailleurs dans nos échanges. Nous décidons alors de proposer une conférence commune pour ouvrir la discussion.

LESGAGOGIES ACTIVES...
Des fausses idées à déconstruire

L’EXPOSITION

En 2020, l’envie de faire vivre notre jeu de cartes autrement se fait ressentir. Nous décidons de passer à un plus grand format : une exposition à partir des fausses idées. Cela permettrait de faire connaître plus largement les pédagogies actives et de rencontrer un public différent.

Cette exposition n’a pas comme ambition de présenter une histoire complète et détaillée des pédagogies actives et de ses acteur-trice-s. Elle vise à provoquer la réflexion, l’échange d’idées, le débat autour de l’éducation, élément essentiel de notre société, afin de la transformer !

Une exposition vivante et nomade, en plusieurs temps...

Les visiteur-euse-s sont d’abord invité-e-s à se (re)plonger dans l’histoire des pédagogies actives, en découvrant les moments-clés et quelques portraits de grand-e-s pédagogues (c’est la première zone de l’exposition). Ensuite, ils et elles peuvent déambuler selon leur curiosité dans quatre autres zones pour mieux comprendre :

  • À qui s’adressent les pédagogies actives ? (C’est pour qui cette affaire ?)
  • Quelles en sont leurs méthodes ? (Et c’est comment qu’on fait ?)
  • Quels sont leurs fonctionnements ? (Au final, ça marche ?)
  • Ce qu’elles visent et leur engagement politique ? (Et ça va changer le monde ?)

Dans chacun de ces espaces, les visiteur-euse-s sont amené-e-s à découvrir, à s’interroger, à manipuler, à laisser une trace, un témoignage, un avis, à faire vivre l’exposition selon leurs échanges avec le reste du groupe. C’est une exposition qui se veut... active !

Enfin, avant de s’en aller ils et elles ont l’occasion de contribuer à la réflexion en proposant leur propre fausse idée sur les pédagogies actives, leur regard sur l’exposition (c’est la sixième et dernière zone). Et de repartir les poches et la tête pleines d’idées, de ressources et de premières pistes d’application pour leur (future) profession et/ou leur vie de tous les jours...

Pour éveiller, titiller, piquer la curiosité, faire réagir

Cette exposition a comme intention :

  • de faire découvrir les pédagogies actives aux néophytes et aux futur-e-s professionnel-le-s de l’école en les dépoussiérant ;
  • de déconstruire les stéréotypes sur les pédagogies actives en poussant les visiteur-euse-s à réfléchir sur leurs visions de l’éducation et son rôle ;
  • de susciter le débat, la discussion sur l’éducation et notre société au cours de l’exposition entre les participant-e-s, mais aussi afin de provoquer l’envie d’en savoir plus, de s’informer et de se former pour transformer ses pratiques et son quotidien

Pour aller à la rencontre d’un nouveau public

Nous avons fait le choix d’une exposition itinérante.

En se déplaçant dans différents lieux, elle a pour but d’aller à la rencontre d’un autre public : notamment les parents, les futur-e-s enseignant-e-s et les professionnel-le-s de l’éducation. L’envie est de proposer un espace qui, sous prétexte de déconstruire les fausses idées autour des pédagogies actives, interroge les missions, les fonctionnements, le rôle de l’école et de l’ensemble de ses acteur-trice-s. Par exemple, les étudiant-e-s, accompagné-e-s de leurs professeur-e-s, auront ainsi une opportunité de se questionner et d’échanger pour affiner ce qu’ils-elles veulent porter et agir comme valeurs dans leur futur métier.

En effet, c’est lors de leur formation initiale qu’elles-ils construisent leur identité professionnelle et que leur rapport à l’école se peaufine. Nous avons donc comme ambition d’ouvrir le champ des possibles éducatifs, d’accompagner les recherches et les tâtonnements pédagogiques en collaboration notamment avec les Hautes Écoles. Plus les jeunes enseignant-e-s sont confronté-e-s à d’autres réalités éducatives, plus elles-ils exercent leurs esprits critiques et affirment des positionnements. Plus ils-elles sont en contact avec la diversité, plus elles-ils se détachent du modèle éducatif vécu dans leur propre scolarité pour créer le leur en lien avec leur engagement politique.

En associant directement les professeur-e-s à la (re)découverte des pédagogies actives, nous souhaitons qu’ils-elles puissent vivre la visite de l’exposition en compagnie de leurs étudiant-e-s. De cette manière, ils elles pourront partager des émotions, des ressentis, des questionnements, des opinions suscitées par cette expérience vécue collectivement. Celle-ci pourra alors avoir un impact sur chacun-e, enseignant-e et futur-e enseignant-e, tout au long du cursus et du parcours professionnel.

Ainsi, cette exposition est destinée à l’ensemble des professionnel-le-s de l’éducation ou toute autre personne intéressée de près ou de loin par les pédagogies, actives ou pas. C’est pourquoi, nous avons comme projet de nous rendre dans les différents salons ou rencontres en Belgique et à l’étranger (colloques, congrès...) abordant la thématique.

Dans un style moderne et ludique

Afin de faire vivre au mieux les valeurs que nous défendons, nous avons choisi de proposer une exposition moderne, dynamique, interactive brisant ainsi les codes habituels des expositions classiques. Tout au long de leur parcours, les personnes seront amenées à parler, à débattre, à interagir, à se questionner soi-même mais aussi les un-e-s avec les autres, à manipuler, à laisser des traces... pour faire de cette visite un moment actif !

Vous aimeriez accueillir l’exposition dans vos locaux ?

Cette exposition :

  • Se déplace pour un minimum de 15 jours.
  • Est modulable et s’adapte à de nombreuses configurations. Elle peut donc être déployée soit dans un seul grand espace rectangulaire (type grand hall d’entrée, réfectoire...) soit dans plusieurs petits.
  • Nécessite idéalement d’un espace de minimum 50 m 2 pour la version complète. N’hésitez pas à nous contacter pour penser une configuration différente si vous disposez d’un espace plus réduit.
  • Est complètement autonome. C’est-à-dire qu’elle ne nécessite ni d’espace d’affiche spécifique, ni d’électricité, ni d’une personne en particulier au moment de la visite.
  • Se monte en quelques heures.
  • S’accompagne du jeu de cartes « Les pédagogies actives... des fausses idées à déconstruire ».

Des visites accompagnées par des membres des CEMÉA ainsi que des ateliers autour de l’exposition peuvent être organisés. Nous pouvons également former des personnes pour faire vivre l’exposition à d’autres.

Vous avez des questions au sujet de l’exposition ?

Vous êtes séduit-e-s par le projet et vous désirez la faire venir chez vous ?

Contactez-nous soit par e-mail à ecole cemea.be soit par téléphone au 04 274 50 05.

Portfolio